Qu’on S’aimait – Alain Barrière


 

Les oiseaux sont partis
Et la plage s’ennuie
Et la mer à mes pieds se lamente un peu
Les oiseaux sont partis
Et tout crève d’ennui
Et le ciel est si bas qu’il en pleure un peu
Qu’il nous pleure nous deux

[Annonce] Le plus grand site de voyage au monde ici !

Ah, bon Dieu, qu’on s’aimait !
Ah, bon Dieu, qu’on s’aimait !
Et comme on y croyait !
Et comme on y croyait !
Comme il passe, le temps
Où es-tu à présent ?
Un amour, c’est trop grand
Un amour, c’est trop bête

Les oiseaux sont partis
Et tout est bien fini
Les amours de l’été se sont envolés

[Annonce] Le plus grand site de voyage au monde ici !

Les oiseaux sont partis
Et l’automne sans bruit
S’insinue peu à peu au cœur de nos liens
Et nous n’y pouvons rien

Ah, bon Dieu, qu’on s’aimait !
Ah, bon Dieu, qu’on s’aimait !
Et comme on y croyait !
Et comme on y croyait !
Comme il passe, le temps
Où es-tu à présent ?
Un amour, c’est trop grand
Un amour, c’est trop bête