Quittons la France – Tue-Loup




 



A ton crochet du droit
Pile en travers de mes dents
A tes poches trouées de bonne foi
En l’absence de tes sous-vêtements
C’est sûr il n’y en eu pas d’autres
A oser les larmes du bonheur
Et je resterai l’apôtre
De celle qui fait l’amour en pleurs
Et quand traînée dans la boue
Tu persistes à rendre les coups
Face au jugement de ces ordures
Je brandis ton coeur trop pur



Et même si tu t’éclates la gueule
Sur des chemins trop tortueux
Tu seras toujours plus belle
Que tous ces déjà vieux
Qui puent l’ordre et la bienséance
Tellement sûr d’eux dans leurs démence
Avant de crever les points liés
Viens poupée… quittons la France