My Love – Clément Jacques


 

J’ai du mal à comprendre pourquoi qu’c’est fait de même,
Quand tu penses avoir la bonne et qu’tu meurs de peur dans ta gêne.
Quand elle occupe chaque cinq minutes qui passent, sans qu’tu l’aies demandé.
Qu’ta tête soit pleine d’idées et de choses que tu voudrais lui partager.

[Annonce] Le plus grand site de voyage au monde ici !

J’ai mal au fond d’moi-même, j’la sens pas bien finir,
C’t’histoire là j’la vois belle pour vrai, mais là j’sens que j’vais finir par m’hair.
D’avoir pensé qu’un jour enfin tout ça se pouvait pour de bon,
D’être « the one » pour elle, elle pour moi, et d’s’entendre à l’unison.

C’est vrai que tu peux pas trop t’fier à c’que j’ai écrit das l’passé,
Les histoires de filles quand j’les chante, j’peux comprendre que ça t’fasse chier.
J’veux qu’tu saches ma belle qu’cette fois là, ça pourrait être la bonne,
Mais faudrait que t’ouvres tes deux ailes et que tu t’abandonnes…

À moi, à moi, à moi.

T’aimeras sûrement pas qu’j’te dise de prendre garde à mon coeur,
Même si j’suis mal placé pour parler, que j’ai fait faner plusieurs fleurs.
C’est tough pour toi d’avoir quelqu’un, d’y trouver une place dans ton horaire,
C’est tough pour moi d’avoir l’impression qu’j’fais pas vraiment ton affaire.

[Annonce] Le plus grand site de voyage au monde ici !

T’as peur de ce que tu connais pas, t’es bin dans tes vieilles pantoufles,
En surface tu m’parais bien forte, mais en dedans j’sais qu’à quequ’part t’étouffes.
Si tu m’disais : « T’as tord Clément, j’suis bien comme ça »,
Jamais qu’j’te croirais, t’as besoin d’moi, mais ça j’te l’dirais pas.

J’ai pas l’intention de lâcher prise, mais plutôt de me rendre à bon port.
D’y déposer toutes mes valises, quitte à c’que tu sois sur ton départ.
Sache qu’avant d’partir et de retourner vivre là-bas au fond de ton nid,
Le bonheur, le vrai, ça se vit à deux, pis ça j’te l’aurai dit.

C’est OK, tout est OK, c’est OK…